FAVORISER LA NAISSANCE PHYSIOLOGIQUE = RECONNAÎTRE LES BESOINS DES FEMMES QUI ACCOUCHENT ET Y RÉPONDRE.

doulaUne relation sexuelle, une grossesse, une naissance, l’allaitement. Voilà comment nous, mammifères, nous reproduisons. Le CONTEXTE propice au bon déroulement de ces processus normaux chez la femme est, à peu de choses près, le même à chaque étape.

LA CORPS DE LA FEMME QUI ACCOUCHE….Met en place une dynamique hormonale parfaitement adaptée à ce qui se passe en lui. Il sait que le bébé est prêt à venir au monde ; il sait comment contracter efficacement ; il sait qu’il doit laisser passer son bébé ; il sait le pousser dans le monde ; il sait le nourrir ; et il sait que le placenta doit être évacué une fois son travail accompli.
Mais il a ses conditions ! Sont absolument essentielles :

Son INTIMITÉ :
Être avec les personnes choisies, entouré d’une équipe restreinte que la femme connaît déjà.
Limiter les allées et venues, et les conversations
Pouvoir choisir le nombre et le moment des examens vaginaux
Se couvrir, s’habiller ou se déshabiller comme on le veut
Choisir des positions « intimes » ; le front posé, les yeux fermés…
Assurer une pénombre maximale dans la pièce
Ne pas sentir observée
Se sentir libre de se comporter comme on le veut

Sa SÉCURITÉ :
Être entouré de personnes calmes, chaleureuses et qui n’ont aucun doute sur sa capacité de donner la vie.
Le stress est communicatif…
Se sentir aimée, comprise, réconfortée, rassurée
Pour certaines, le contact physique est très rassurant, pour d’autres il est envahissant…
Être bien informée avant le jour de l’accouchement, et avoir avec elle les personnes pouvant simplement clarifier le contexte si des décisions doivent être prises. Ceci évite bien des angoisses…

Sa LIBERTÉ :
Bouger
Boire/manger ou pas
Choisir ses positions
Prendre un bain, avoir un contact avec l’eau chaude … ou froide !
Bouger sur un ballon
Être touchée, câlinée… ou pas !
Faire des sons, respirer à son rythme
Dire ce qui nous préoccupe, nous libérer de nos peurs

En plus…chaleur…silence…TEMPS…

ET C’EST AINSI QUE LE « VIEUX » CERVEAU DE LA FEMME, CELUI QUE NOUS PARTAGEONS AVEC LES ANIMAUX, POURRA ORCHESTRER CETTE NAISSANCE.

CHAQUE PEUR, CHAQUE INSTRUSION ÉLÈVERA LE STRESS, QUI STIMULERA LE NÉO-CORTEX (cette partie du cerveau qui analyse, réfléchit, pense…) À SÉCRÉTER DES HORMONES DE STRESS. EMPÊCHANT AINSI LE CERVEAU ARCHAÎQUE DE LIBÉRER LES HORMONES DE L’ACCOUCHEMENT…

ET, À QUOI PEUT RESSEMBLER UN ACCOUCHEMENT QUAND LA MÈRE BAIGNE DANS SES HORMONES ? VOYEZ ICI…

 

2 réflexions sur “FAVORISER LA NAISSANCE PHYSIOLOGIQUE = RECONNAÎTRE LES BESOINS DES FEMMES QUI ACCOUCHENT ET Y RÉPONDRE.

  1. Pingback: LE TEMPS DE LA POUSSÉE | Amélie Doula

  2. Pingback: On bouge, on mange, patience et soutien: quand tout va bien c’est comme ça qu’on accouche ( SOGC 2016) | Amélie Doula

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :