POURQUOI RÉDIGER UN PLAN DE NAISSANCE ?

 imagesCAMCEG93Ça pourrait aussi s’intituler:

« accouchement idéal », ou « désirs et priorités », ou

« ce que nous aimerions qui arrive », ou « si tout va bien, voici ce qui nous ferait plaisir »

…et au sein de ce plan de naissance, on voit aussi :

« Concernant le peau-à-peau / le cordon/ l’allaitement/ le bain…. » et

«  en cas de césarienne, nous aimerions… »

Il doit être concis, simple et court.

Voilà, on y voit plus clair, maintenant, non ?

 

Puis, qu’est-ce que j’entends ?

« L ’important, c’est que le bébé soit en santé et que la mère se porte bien. »

Ah ça, on est d’accord ! Bien sûr. Personne n’a envie d’écrire : «  Cher membre de l’équipe hospitalière ; devant l’observation d’un danger pour notre bébé ou pour la mère, nous vous prions de ne pas intervenir ». Selon l’OMS[1],  80% des grossesses-acouchements sont considérées « à faible risque » et pourraient se dérouler, avec une surveillance appropriée, sans intervention. Les parents pourraient donc écrire : « en cas de complications, on sera bien heureux de profiter de votre savoir et vous serons éternellement reconnaissants ».

Oui, l’important c’est que tout le monde se porte bien.

Et entre nous…

L’important c’est aussi que les parents soient satisfaits de leur expérience, se sentent compétents et reviennent plus forts à la maison. Des parents trop ébranlés et qui se sentent dépossédés de leur expérience, même avec un bébé en santé, il y en a trop. Des preuves juste ici.

 

«  De toute façon, ça ne se passe jamais comme on l’avait prévu »

Bien sur, la naissance reste un événement imprévisible. Il nous demande une énorme capacité d’adaptation, un esprit ouvert…ne croyez-vous pas que c’est cette imprévisibilité qui est difficile à gérer pendant la grossesse ? On ne peut pas dire que nous soyons, dans notre société, des artistes de l’imprévisible. C’est elle aussi, peut-être, qui peut nous rendre anxieux(ses), craintif(ve)s, nerveux(ses) pendant l’accouchement… et bon, qu’on se le dise, le stress pendant un accouchement, ce n’est pas notre meilleur ami. Il empêche les hormones appropriées de se mettre en place. Il peut arrêter le travail, espacer les contractions, en diminuer l’efficacité, élever la tension artérielle de la mère… aussi bien ne pas l’inviter, ou l’inviter « moins ». Aussi bien savoir ce qui peut nous être proposé, et y avoir réfléchi à l’avance, non ? Et dans les vrais cas urgents, prendre contact avec son bébé, le prendre en peau-à-peau, savoir quels soins lui sont prodigués, pouvoir débuter l’allaitement, être entourés des gens choisis pour notre accouchement, ça peut adoucir la blessure… il me semble. Tout ça, ça se prépare et ça se discute.

 

Mais…rédiger un plan de naissance, ça suppose bien des choses ;

 

 

Avoir reçu les informations sur les choix qui pourront être à faire…

Savoir quelles sont les indications/contre-indications aux différentes interventions, connaître leurs avantages et leurs risques…

Avoir pris le temps de bien considérer toutes les options qui peuvent se présenter…

Avoir établi ses désirs et ses priorités…

 Avoir dialogué ouvertement ; entre conjoints, mais aussi avec le/la médecin…

 

Présenter son plan de naissance, c’est se responsabiliser comme parents. C’est le début d’un grand rôle ! C’est aussi s’approprier cette journée pour la vivre au plus près possible de nos désirs. Augmenter notre chance de se sentir respectés, compris, soutenus, et d’en sortir sans amertume. En profiter pour grandir, grandir, grandir !

 

Rédiger son plan de naissance, c’est aussi donner un outil précieux à son accompagnante ; c’est avec celui-ci qu’elle travaillera conjointement avec l’équipe hospitalière…ce n’est pas rien !

 

Pour aller plus loin : http://projetdenaissance.com

 


[1] Les soins liés à un accouchement normal, Guide pratique ( 1997)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :